Garde de chien à Marseille, J.Michel explique son choix de l’échange

Pour la garde de son chien berger australien (Iona) à Marseille (13), Jean-Michel a choisi l’ECHANGE GRATUIT entre particuliers. Il explique, avec simplicité, pourquoi ce choix lui semble de bon sens.

 

Jean-Michel trouve cette formule plus adaptée aux courtes durées, mais parmi tous les témoignages d'adhérents, c'est néanmoins le seul à avoir ce sentiment. 

Ci-dessous la vidéo de son témoignage dont la transcription est plus bas.


  • Animal Futé: Jean-Michel, est-ce que vous pouvez nous raconter comment vous avez connu Animal Futé et ce que vous en pensez ?

 

  • Jean-Michel: J'ai découvert le service proposé par Animal Futé au moment de l'arrivée de Iona, mon chien, il y a un an. Très vite j'ai été confronté à certaines contraintes qu'amène le fait d'avoir un chien. Et à un moment il a fallu partir en vacances et je me suis dit que ça devait exister un site qui propose un échange. Je pensais ne pas être le seul à avoir ce besoin de devoir faire garder mon chien pendant les vacances. Et en cherchant sur internet, j'ai vu que ça existait déjà. Ça m'a semblé jeune comme site mais par contre ça a parfaitement répondu à mes attentes puisqu'en fait, très simplement, en tapant ma localisation, j'ai vu rapidement autour de moi, des gens qui recherchaient également à garder des chiens.

 

  • Animal Futé: Et donc comment ça s'est passé ? Vous avez rencontré un autre adhérent à Marseille ?

 

  • Jean-Michel: Moi je suis sur Marseille en effet, j'ai rencontré la personne la plus proche, quelqu'un à Plan de Cuques, qui avait un chien un peu plus âgé, une femelle dalmatienne (Fidji). J'ai pris contact, on a échangé d'abord par mail, j'avais une date déjà pour faire garder Iona et on s'est donné rendez-vous avant pour se voir et chez Fidji et ici chez moi. La première rencontre entre Fidji et Iona, il a fallu quand même se rencontrer dans un jardin public à l'extérieur pour qu'elles fassent connaissance. Elles ont pris leurs marques, Fidji était plutôt dominante sur Iona qui était encore jeune, qui ne pensait qu'à jouer. Et après avoir passé un peu de temps et chez moi et chez l'autre chien, la garde s'est très bien passée.

 

  • Animal Futé: Vous avez fait un échange dans les deux sens ?

 

  • Jean-Michel: Oui, dans les deux sens. Il y avait des dates arrêtées pour Iona. Au moment où Iona était gardée, il y avait déjà une date arrêtée pour que je garde Fidji, ce qui permet de s'organiser. C'était 4 jours, des deux côtés. Et on a recommencé au mois de juin, puisqu'on partait sur l'île de Port-Cros 2 jours et les chiens sont interdits là-bas, et on a refait un échange. J'ai eu des échanges avec des nouveaux adhérents qui sont très proches, à Aubagne, d'autres à Penne/Huveaune. Ça permettait au moins un premier contact, mais j'ai trouvé que juillet/août c'était un petit peu compliqué. C'est bien, je trouve, de tenter des petites périodes, d'ailleurs je pense c'est très adapté aux petites périodes. Et comme, de toute façon, les gens, de plus en plus, prennent des vacances sur des petites périodes (week-end de 3 jours), là ça répond parfaitement au besoin. D'autant qu'on a de plus en plus de mal à trouver des restaurants et des gîtes qui acceptent les chiens.

 

  • Animal Futé: Oui, et ça crée aussi une contrainte en terme de lieux que vous pouvez visiter ou pas, les plages...

 

  • Jean-Michel: Les plages, c'est interdit. Typiquement Port-Cros, Parc National, c'est interdit. On a quand même réussi à faire le tour du Queyras avec le chien, on a trouvé des gîtes très ouverts. Sauf qu'au milieu du parcours, il y en avait un qui ne voulait pas prendre notre chien. Donc il a fallu que ce soit notre départ et arrivée, pour faire le tour. Nous on essaie de l'emmener au maximum, mais il y a quand même des fois où on est obligé de prévoir de laisser son chien. Et aujourd'hui, je trouve qu'Animal Futé c'est une bonne solution. En tous cas,  c'est une solution qui correspond à ma façon de faire. Je n'ai pas forcément envie de la laisser dans une garderie collective ou dans un chenil collectif, voilà.

 

Adhérer à l'échange de garde d'animaux entre particuliers

 

Comment marche l'échange de garde d'animaux entre particuliers