Garde de chien

Quelque soit l'affection que nous portions à notre chien, nous ne pouvons pas toujours l'emmener avec nous et il nous faut parfois trouver une solution de garde de chien, que ce soit pour les vacances, un week-end ou pour une autre raison (hospitalisation etc). Quelles sont les possibilités ? Quelles sont les nouveautés parmi les formules existantes ? Vous trouverez dans cet article des explications pour vous permettre de trouver la formule la plus adaptée à votre style de vie et au caractère de votre chien. Une "check-list" des points à préparer avant de laisser votre chien dans son lieu de garde vous permettra également d'envisager cette séparation de façon sereine.

Pour la garde de chien, il y a trois types d'options:

  1. solliciter ses proches ou les autres propriétaires de chiens près de chez soi grâce à l'échange entre particuliers
  2. choisir un chenil ou une pension canine
  3. confier son animal à une famille d'accueil rémunérée également appelée "dog sitter" ou "pet sitter".

 

Quelle solution choisir pour la garde de son chien ?

 

1) Solliciter ses proches ou opter pour l'ECHANGE GRATUIT de garde de chien entre particuliers :

Le réflexe premier d'un propriétaire de chien qui tient au confort de son animal est généralement de solliciter ses proches (amis, familles, voisins). Mais ce type de sollicitation peut être embarrassant à la fois pour celui qui demande et pour celui qui reçoit la demande et n'ose éventuellement pas refuser de rendre service.

Pour éviter ce biais possible, une autre formule existe, très proche dans son principe: celle de l'échange de garde entre particuliers, l'idée étant de se rendre service entre propriétaires de chiens géographiquement proches et à tour de rôle. En prenant le temps de faire connaissance, une relation de confiance s'instaure très vite. Cette formule de "garde alternée" pour chiens, chats et NACs (nouveaux animaux de compagnie) fait partie de la tendance actuelle de la consommation collaborative et correspond, en quelque sorte, à une transposition de l'échange de maisons au gardiennage de chien (ou autres boules de poils).

garde de chien, l'échange entre particuliers

 

Lancé en avril 2012 par le site Animal Futé , cette formule de l'échange de garde de chien entre particuliers permet à ses adhérents de laisser leur chien dans un cadre familial affectueux et de partir en vacances en étant sereins, en sachant que leur chien sera choyé et câliné en leur absence et qu'il aura sa dose de caresses. Le principe du site est très simple: il vous permet de faire connaissance avec d'autres propriétaires de chiens, près de chez vous, pour vous dépanner de la garde de vos toutous, à tour de rôle. Les échanges, conclus tout-à-fait librement entre adhérents, sont gratuits; seule une adhésion symbolique est payante. "Accessoirement" les adhérents font des économies substancielles de frais de garde. Cette formule nécessite seulement d'avoir un logement qui permet l'accueil d'un deuxième chien, pour que ces échanges soient, in fine, un vrai plaisir : celui de voir son chien jouer avec un compagnon. En résumé, concernant ce système d'échange de services, il suffit d'adhérer au site pour pouvoir rencontrer une ou plusieurs personnes de confiance, près de chez soi. Partez en vacances (ou en déplacements professionnels) en étant rassuré(e) de pouvoir laisser votre animal domestique entre bonnes mains, découvrez cette alternative de qualité à la pension pour chiens et chats et aux autres services de gardiennage rémunérés.

La note moyenne des avis des adhérents est de 4,9 /5 (cette note, calculée par Google, est visible en laissant une recherche "Animal Futé" sur Google).

 

garde d'animaux, tout comprendre à l'échange entre particuliers

 

 

2) Choisir un chenil ou une pension pour chien

Le chenil et la pension pour chien (ou pension canine) sont les solutions de garde de chien les plus anciennes.

  • Les pensions pour chiens et chenils se définissent généralement comme professionnels du gardiennage.
  • Une étude de marché (Créatest 2004) montre que cette option pour faire garder son chien n'est pas la solution favorisée par les propriétaires de chiens: 6% seulement se tournent vers une société spécialisée pour faire garder leur chien. "Pas confiance" et "trop cher" sont les critères les plus fréquemment cités par les maîtres de chiens quant à leur refus des pensions. Les préférences de garde sont: à domicile (66%) ou dans une famille d'accueil (38%).
  • Les pensions pour animaux et chenils étant de qualité variable, il est important de vous renseigner préalablement pour vous rendre compte des conditions de garde de votre chien. Combien de fois par jour les pensionnaires sont-il sortis et promenés ? Quelle est la taille du box qui sera réservé à votre chien et la fréquence de son nettoyage ? S'agit-il de boxes individuels ? Sera-t-il seul ou avec un ou plusieurs autres chiens ? 
  • Avant de signer un contrat de réservation, rendez-vous sur place pour visiter les lieux et prendre la mesure de l'ambiance qui règne pour les chiens. Etes-vous accueilli(e) par des hurlements ou aboiements incessants ? Alors réfléchissez à la capacité de votre chien à supporter cette atmosphère. Si on ne vous autorise pas à visiter, sous un prétexte ou un autre, passez votre chemin ! 
  • Le caractère de votre chien et son passé doivent également être pris en compte. S'il est timide, anxieux ou s'il a été adopté dans une SPA ou un refuge, après un abandon, il est probable que votre chien perçoive ce type de formule de gardiennage comme un nouvel abandon. Attention à la déprime qui pourrait suivre... 
  • Le coût de cette formule varie, en ordre de grandeur, de 10 à 20 euros par jour de garde et d'avantage encore à Paris et en banlieue parisienne.

 

3) Confier la garde de votre chien à une famille d'accueil rémunérée ou dog sitter :

Confier la garde de son chien à une famille d'accueil, qui propose ses services de garde à titre payant, est une autre solution possible. Cette formule est également appellée pet sitting ou dog sitting. De nombreux sites internet proposent une mise en relation avec un dog sitter ou petsitter payé, le site se rémunèrant via une commission sur les montants versés au pet sitter. Pour bien choisir le site de pet sitting, soyez vigilants sur les points suivants :

  • En consultant la rubrique "mentions légales" ou "CGV" du site, vous devez pouvoir trouver facilement l'adresse postale du siège de l'entreprise. Cette mention étant, comme son nom l'indique, une obligation légale, si vous ne trouvez pas cette adresse, passez votre chemin. Nous vous conseillons également la plus grande prudence si le siège de la société est indiqué comme étant, par exemple, dans un pays d'Europe de l'Est..
  • Un dog sitter rémunéré doit avoir un certificat de capacité, qu'il doit pouvoir vous montrer s'il s'agit d'une personne sérieuse.
  • Demandez à rencontrer le pet sitter/dogsitter que vous aurez trouvé à l'endroit où il accueillerait votre chien et s'il refuse cette rencontre, voilà qui n'est pas bon signe... Quelles sont ses motivations et sa disponibilité ? Est-il présent toute la journée, promènera-t-il votre chien et à quelle fréquence s'engage-t-il à le faire ? 
  • Visitez les lieux et demandez si d'autres chiens seront accueillis en même temps que le vôtre (le cas échéant, combien et dans quelle surface ?). 
  • Outre la garde au domicile du dog sitter, ce service de garde pour chiens et chats peut prendre différentes autres formes, selon le souhait de chacun: une simple promenade de chien, une visite à domicile (ce sera plus souvent le cas pour les chats) ou une garde à domicile.
  • Certains sites internet vous proposent cette dernière variante de dog sitting : des retraités (par exemple)  viennent à votre domicile, y séjournent et profitent de vacances dans votre région. En contrepartie, ils assurent la garde de votre chien à votre domicile. Cette formule présente l'avantage de permettre également le gardiennage de votre maison, en votre absence.
  • Le coût de cette formule se situe dans une fourchette de 8€ à 20€ par jour de garde, voire d'avantage en région parisienne.

 

Dans les deux derniers cas (chenil/pension pour chien ou dog sitting), le budget de la garde de votre chien, si vous partez plusieurs semaines, va très vite s'élever à plusieurs centaines d'euros, parfois sans avoir l'esprit tranquille si vous avez un doute sur la qualité de la solution que vous aurez trouvé pour la garde de votre chien. Par ailleurs, tous les ans vous devrez consacrer une part non négligeable du budget de vos vacances à la garde de votre chien. Dog sitting et chenil ou pension ne présentent pas le caractère économique et pérenne de l'échange de garde de chien entre particuliers.

 

Quelques conseils pour une garde de chien réussie :

Quelle que soit la formule de garde que vous choisirez pour votre chien :

  • Quelque temps avant votre départ:
  1. Vérifiez que votre chien est bien vacciné et à jour, en particulier pour les vaccins obligatoires ou vivement conseillés dans la région dans laquelle vous demeurez.
  2. Pensez à vérifier que les traitements usuellement recommandés (vermifugation, antipuces/tiques) ont bien été renouvelés.
  3. Selon le système de garde choisi pour votre chien, vérifiez votre couverture en terme d'assurance responsabilité civile (en cas de morsure ou autre dommage provoqué par chien). Cette problématique d'assurance  responsabilité sera plus complexe dans le cas des chiens dangereux. Pour cette raison notamment, les chiens de catégories 1 et 2 se voient parfois refuser l'accès à certaines formules de garde. 
  4. Quelque soit la race de votre chien, assurez-vous que la personne qui va en assurer la garder connait les caractéristiques de cette race. En effet, on ne garde pas un malinois (chien de défense, utilisé comme chien d'attaque par la police) comme un chien de petite taille. Parmi ces chiens de petite taille, certains, comme un jack russel sont plein d'énergie. De la même façon un berger australien aura besoin de se dépenser quotidiennement. Un husky aura, lui, souvant tendance à la fugue. On ne gardera pas de la même façon un léonberg, un berger allemand, un labrador, un golden retriever, un cocker, un bouvier bernois, un bichon ou un chihuahua. Les caractéristiques de la race de votre chien doivent être connues de son gardien. De la même façon, un chiot sera souvent beaucoup plus turbulant qu'un adulte et son gardien doit le savoir pour éviter toute surprise.
  5. S'il s'agit d'une chienne et qu'elle n'est pas castrée, attention à prendre en compte ses périodes de chaleur, a fortiori si sa garde doit se dérouler en compagnie d'autre(s) chien(s) mâle(s) (...).

 

  • Au moment de votre départ:
  1. Pensez à laisser à la personne qui va garder votre chien son carnet de santé, les coordonnées de son vétérinaire et son numéro d'identification I-cad, dont il pourrait avoir besoin en votre absence, par précaution. Il est rappellé que votre chien doit obligatoirement être identifié soit par tatouage soit par puce électronique. 
  2. Si votre chien suit un traitement médical, pensez à écrire soigneusement et précisément les consignes correspondant à ce traitement, telles qu'elles vous ont été communiquées par les services vétérinaires. Si l'intervention d'un vétérinaire s'avérait nécessaire en votre absence, convenez par écrit, dans cette éventualité, des modalités d'accord et de prise en charge des frais occasionnés. 
  3. Décrivez également les habitudes alimentaires de votre chien (qu'il ne serait pas souhaitable de changer) à la personne qui va prendre en charge la garde de votre chien. Sauf si vous en convenez autrement, au moment de votre départ apportez les croquettes (par ex.) auxquelles votre chien est habitué, voire sa gamelle. 
  4. Décrivez ses habitudes de vie : Où dort-il ? A-t-il besoin de se beaucoup se dépenser ou au contraire est-il plutôt calme ? Quelle attitude a-t-il avec les enfants ? Quels sont ses jeux habituels ? Supporte-t-il d'être laissé seul ? Comment se comporte-t-il avec ses congénères ? Est-il plutot dominant ou soumis ? Certains traits de caractère ont-ils été soumis à un comportementaliste ?
  5. Ne cachez pas les "points faibles"de votre chien : Est-il fugueur ? Mieux vaut, le cas échéant, prévenir la personne à qui vous le confiez. Est-il craintif, a-t-il des peurs particulières (feux d'artifice, pétards, bruits particuliers) ?
  6. Indiquez également le niveau de dressage reçu par votre chien et les ordres auxquels il obéit. Pour un ordre identique, nous n'utilisons pas tous les mêmes termes : chaque mot utilisé -"assis", "couché", "au pied", "viens" etc- correspondant à celui de l'éducation canine reçue par chaque chien. Obéit-il au rappel ou doit-il être promené avec une laisse ?
  7. Si c'est la première "séparation ", laissez éventuellement également un jouet ou un vêtement qui porte votre odeur.
  8. Enfin, par prévenance pour son gardien, pensez au brossage des poils ou au toilettage de votre chien.

 

  • Au moment de la séparation : 
  1. Evitez les longs adieux en prolongeant les câlins qui pourraient avoir pour effet d'augmenter l'inquiétude de votre chien. 
  2. Partez simplement en étant le plus serein possible: si vous êtes inquiet(e) ou angoissé(e), votre chien le sentira et vous risquez de lui transmettre cette angoisse.

Le scenario à éviter est du même ordre que le dépot des enfants en classe maternelle par les jeunes parents. Les enfants qui pleurent au moment de la séparation d'avec leurs parents sont ceux dont les parents sont angoissés par cette séparation. Les enfants le sentent alors et les larmes qui suivent sont logiques. A l'inverse, les enfants sentent également si leurs parents envisagent l'école et la séparation d'avec leur enfant de façon sereine et tranquille.


Pour éviter toute inquiétude (la vôtre et celle de votre chien) au moment de votre départ, voire pendant toute la durée de vos vacances, choisissez une formule de garde qui vous rassure et vous permette de passer de bonnes vacances, en sachant votre chien heureux là où vous l'aurez laissé. 

Twitter | suivez-nous sur Facebook |
|