Pour la garde de son chien, Simone, 80 ans, choisit Animal Futé

Pour la garde de son chien, Simone, 80 ans et doyenne des adhérents Animal Futé à Vaison-La-Romaine (84), explique pourquoi elle a choisi l’échange de garde de chien entre particuliers et Animal Futé pour son labrador Gachette.

 

Simone doyenne Animal Futé pour la garde de son chien et Blandine, Fondatrice

Le texte ci-dessous est la transcription de la vidéo de son témoignage disponible ici.

 

  • Simone: Je me nomme Simone Bourgeois, j'habite Vaison-La-Romaine depuis deux ans seulement. J'ai passé toute ma vie à Lyon sauf 15 ans en Haute-Corrèze que j'ai beaucoup appréciée pour la beauté de son paysage et surtout son paysage naturel et vrai. J'ai passé 15 années "monastiques" mais où j'ai rencontré des gens formidables, très très proches de la nature, ce qui m'a beaucoup aidée dans la compréhension des gens et des animaux aussi.

 

  • Animal Futé: D'accord. Et vous avez dit quel âge vous avez ou.. ?

 

  • Simone: J'ai un peu plus de 80 ans.

 

  • Animal Futé: Et c'est pour ça que je pense que vous êtes probablement la doyenne de nos adhérents.

 

  • Simone: J'accepte ! Je deviens la doyenne de la famille, la doyenne de la rue..

 

  • Animal Futé: Mais une doyenne qui m'a semblé très, très dégourdie, du coup j'avais eu envie de vous rencontrer pour que vous nous racontiez votre expérience Animal Futé. Donc, ça m'intéresserait de savoir déjà comment vous avez découvert l'existence du site ?

 

  • Simone: Alors.. c'est vrai que je ne suis là que depuis deux ans. Je n'avais pas tellement de problème pour faire garder mes chiens, que j'ai eu, auparavant. Gachette a donc deux ans, d'où son nom. Et là il fallait que je parte, que je m'absente 3-4 jours et je voulais demander à un jeune voisin qui était en face. Et je me suis aperçue qu'il faisait -comment dire ?- un service minimum.. Et heureusement que j'avais deux de mes amies qui m'ont dit : "mais attends, ça ne va pas, tu ne vas pas laisser ce chien pendant 3 jours seul. Il va faire des sottises et puis…" . Alors elles m'ont vite convaincues. Et puis j'avais vu, je crois sur internet ou chez le vétérinaire, « Animal Futé ». Alors déjà ce mot "Animal Futé" ça m'a interpellé. Et donc je vous ai cherché, je vous ai trouvé très rapidement. Je vous ai téléphoné, j'ai eu une très bonne réponse à mon attente. Et voilà. En "feuilletant", après, internet, j'ai découvert des personnes qui habitaient à une vingtaine de kilomètres d'ici, et qui étaient sur mon passage pour aller à Lyon puisque je partais aux fiançailles d'une de mes petites-filles. Et ça c'est très très bien passé. Alors nous sommes allés auparavant, trois jours avant, pour rencontrer le chien de ces personnes. Il y a eu quelques petits grognements, ça n'était pas très sympathique au départ. Et puis ensuite ils ont joué parce que c'était aussi un chien un « G » et qui avait donc le même âge que Gachette.

 

  • Animal Futé: Ah, alors voilà Gachette, donc un labrador.

 

  • Simone: Alors c'est un labrador qui est un ex-élève de chiens d'aveugle.

 

  • Animal Futé: Et donc avec Gibbs que vous avez rencontré, c'est quoi comme race de chien Gibbs ?

 

  • Simone: Alors c'est aussi un labrador mais un labrador croisé, beaucoup plus mince et qui est très gentil aussi.

 

  • Animal Futé: Plutôt un mâle. Donc ça a un petit peu "gronchonné" au départ et donc après ça s'est très bien passé.

 

  • Simone: Parce qu'on allait chez lui, alors évidemment il a été un peu... et puis elle elle voulait s'affirmer, donc elle a un petit peu grogné mais sans .. Oh ça s'est bien passé ! pas méchamment du tout, l'amitié est passée tout-de-suite…

 

  • Animal Futé: Et donc vous aviez pris la précaution de les rencontrer un petit peu à l'avance. Est-ce que vous aviez une appréhension à rencontrer des inconnus ?

 

  • Simone: Non. Parce que j'avais eu ces personnes au téléphone et, étant donné que ces personnes avaient eu la même démarche que moi, avaient fait appel à votre association, j'ai pensé que c'était des gens qui avaient aussi une ouverture d'esprit et qu'ils étaient prêts à accueillir ma chienne. On y est allé donc trois jours après. Alors il y a eu des fêtes ! Les deux chiens se sont reconnus très rapidement. On est arrivé avec son panier pour dormir, ses croquettes, ses petits bols à croquettes, de façon à ce qu'elle ne soit pas désemparée.

 

  • Animal Futé: Et donc c'était la fête à l'arrivée quand vous l'avez laissée avant de partir quelques jours en vacances ?

 

  • Simone: Ah oui, complètement.

 

  • Animal Futé: Donc vous étiez tranquille, quoi.

 

  • Simone: Ah là je suis partie vraiment tranquille ! Alors j'ai téléphoné à ces gens pour savoir comment la première nuit s'était passée. Ils m'ont dit "très bien. Et nous allions vous appeler pour vous dire de ne pas vous faire de souci". Donc si vous voulez aussi bien entre les chiens, puisqu'on parle d'abord du chien, et ensuite entre les humains, ça s'est très très bien passé. Ces gens doivent repartir 15 jours mais ils avaient déjà contacté d'autres personnes, donc ils ne feront pas appel à moi.

 

  • Animal Futé: Ce sera pour une autre fois.

 

  • Simone: Ce sera pour une autre fois.

 

  • Animal Futé: Et vous vous sentez tout-à-fait prête à accueillir un chien ?

 

  • Simone: Ah oui ! Bon vous voyez, on a pas un jardin très grand, il fait 1000 mètres.

 

  • Animal Futé: Tout est relatif, vous diriez ça à un Parisien ce serait..

(Rires)

  • Simone: Alors on peut aller les promener, elle je vais la promener mais je suis obligée de prendre la voiture parce qu'on passe dans des rues où il y a pas mal de chiens, alors c'est.. les chiens aboient, donc je l'emmène en voiture et là il y a un grand replat où ils peuvent courir, pas de problème...

 

Avec tous les remerciements d’Animal Futé pour ce témoignage et pour ce bon moment passé ensemble.

 

Pour tout savoir sur l'échange de garde chien Animal Futé :

 

Comprendre le fonctionnement détaillé de l'échange de garde de chiens Animal Futé

 

Rejoindre les adhérents Animal Futé